La compagnie

La diversité pour sa force de création et son imaginaire.

Le chœur théâtral pour sa puissance et sa présence.

Les amateurs pour leur remise en question de nos pratiques.

Au-delà de la forme théâtrale chorale, les relations, les liens sont le point de départ et l’aboutissement de nos créations. Car certaines expériences sont trop difficiles à exposer seul, trop sensibles, trop fragiles, le chœur en devient le réceptacle accueillant. Nous cherchons aussi à les fictionnaliser tout en conservant leur force. Nous souhaitons donner ainsi la parole à la pluralité des cultures, des pratiques et des pensées.

Notre processus fait se rencontrer, créer, puis jouer ensemble, professionnels, passionnés et personnes tenues éloignées du théâtre.

Dans nos laboratoires, avec l'accompagnement de nos partenaires, nous accueillons des personnes curieuses et désirant être acteurs d'une création. Nous abordons ensemble différentes phases du processus : dramaturgie, écriture, improvisations théâtrales, chorégraphiques et sonores, écoute et choralité. Chaque groupe questionne une œuvre et/ou des thématiques données puis invente un objet scénique qui lui ressemble. L’équipe artistique de la compagnie accompagne ce collectif dans le processus et articule leurs propositions.

Nos créations se colorent des récits et des parcours de chacun puis deviennent un facteur de lien avec le spectateur. La parole des participants, devenus choreutes, est alors légitimée dans le cadre de diffusions professionnelles des spectacles ainsi créés.

Historique

Après un premier soutien à une autrice-compositrice-interprète Art Me Up accompagne, à partir de 2008, Luc Dezel dans ses premières créations.

  • 2009 Les 7 jours de Simon Labrosse de Carole Fréchette.

  • 2014 Le Chant du Dire-Dire de Daniel Danis.

Sur 3 saisons, 2016-2019, Luc Dezel engage la compagnie dans la recherche et l’expérimentation d’un processus participatif de création entre amateurs et professionnels.

En 2017, ARCADI et Karen Benarouch accompagnent la compagnie dans sa professionnalisation.

En 2018, Art Me Up reçoit la Médaille d’Honneur de la Ville de Paris pour sa démarche participative.

En 2019-2021, la compagnie est en résidence administrative au sein de la Mairie de Paris et intègre le dispositif Acte & Fac du Service Culturel de la Sorbonne Nouvelle avec pour parrain le metteur en scène Julien Fišera et le Théâtre Dunois.

  • 2021 Kiwi de Daniel Danis (Mise en scène chorale de la pièce – étape de travail puis annulation COVID).

  • 2022 Je me suis tiré·e ! Création collective (Performance avec des amateurs et un comédiens).


Contacts

Chargé de production - Luc Dezel - 0033 (0)6 12 96 30 14 - luc.dezel@compagnie-artmeup.com

Attachée de production - Caroline Ursenbach - caroline.ursenbach@compagnie-artmeup.com

Attachée de médiation - Clémence Tritsch - clemence.tritsch@compagnie-artmeup.com

Attaché de médiation - Lucas Roux - lucas.roux@compagnie-artmeup.com

Attaché de médiation - Thomas Maillet Mézeray - thomas.maillet@compagnie-artmeup.com

L'équipe

Luc Dezel

Mise en scène, montage des textes, scénographie et costumes

Chercheur assidu de la poésie, Luc Dezel croit au pouvoir narratif du choc esthétique. Pendant huit ans, dont trois années consacrées au théâtre auprès de Jean Christian Grinevald, Luc se forme au clown, à la danse et au chant. Il enrichit son expérience en assistant Olivier Py pour Roméo et Juliette (2011) puis Robert Wilson pour Les Nègres (2014). À leurs côtés, il apprend la maîtrise d’une structure qui permet ensuite de donner libre cours au jeu des comédiens.


Après une première mise en scène (2009), il monte Le Chant du Dire-Dire de Daniel Danis (2014). Poursuivant ses réflexions, il intègre le Master Recherche et Création de l'université Paris 8 Vincennes Saint-Denis et explore un processus de création participatif et d’expression théâtrale chorale, autour duquel il fédère l’équipe actuelle de la compagnie. Il cherche alors à transposer la danse participative du chorégraphe Thierry Thieû Niang et le chant choral de Marcus Borja au théâtre. Il expérimente les méthodes de choralité et d'écoute au plateau de ce dernier lors de deux stages en 2016-2017.

Liliane Meynaud

Dramaturgie, montage des textes

Liliane Meynaud enseigne en école primaire depuis 25 ans. Lorsqu’elle fait pratiquer du théâtre ou de la danse à ses élèves, sa pédagogie fondée sur l’écoute réciproque part toujours de leurs propositions. Quand elle revêt sa casquette de dramaturge et co-anime les séances de dramaturgie participative, elle apprécie l’exercice de la création de groupe, l’émulation intellectuelle commune.


Titulaire entre autres, d’un Master 2 en Études Théâtrales et d’une Licence Professionnelle d’Encadrement d'Ateliers de Pratiques Théâtrales (Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3), Liliane est aussi comédienne amatrice en théâtre et en clown. Passionnée par l’approche du sens au théâtre, elle apprécie qu’un texte puisse changer de signification selon les lectures dramaturgiques qui irriguent toutes les étapes de la création.

Anastasia Chintzoglou

Création sonore

Après des études musicales, Anastasia Chintzoglou se forme à l’art dramatique et à la mise en scène à l’École d’Art Dramatique de l’Université de Thessalonique. Son Master en Études Théâtrales à l’université Paris 8 Vincennes Saint-Denis lui permet d’explorer le lien entre musique et théâtre. En 2017, Anastasia assiste à un séminaire d’Heiner Goebbels. Cette rencontre aboutit à sa première composition électro-acoustique. Depuis, elle collabore avec la Fondation Onassis à Athènes.


Si elles font appel aux techniques de la musique électronique, les compositions d’Anastasia sont intégralement organiques. Tout part des participants et des comédiens, dont elle enregistre les voix et les sons produits par leurs corps en mouvement. Elle n’ajoute rien mais déforme les bruits, déconstruit les phrases... Imaginées au plus proche des besoins de la mise en scène, ses compositions interviennent dans le jeu scénique.

Elle fait se confronter les acteurs à leurs propres paroles transformées, qui deviennent ainsi de nouveaux matériaux de création.

Alice Marin

Éclairage

Après une formation à l’école Claude Mathieu et un diplôme d’Études Théâtrales à la Sorbonne Nouvelle, Alice Marin travaille à la fois comme pupitreuse, régisseuse et créatrice lumière. Elle a suivi un stage dirigé par Dominique Mabileau au CFPTS. Alice travaille à accueillir et accompagner le regard du public grâce à la lumière. Le spectateur est toujours son point de départ.


Depuis 2017, elle collabore avec le Lavoir Moderne Parisien aux cotés de Laurence Février, Bogdan Zamfir, Lisa Guez et Hovnatan Avédikian. Elle assure la régie de tournée de nombreux spectacles, dont Heroe(s) la création collective des 3 compagnies Coup de Poker, Microsystème et Feufollet avec Philippe Awat, Guillaume Barbot et Victor Gauthier-Martinaprès, des collaborations au festival Off d’Avignon 2018 et 2019. Directrice technique de la compagnie Mille Juillet, elle a également mis en scène Stop the Tempo ! (2016), une pièce immersive jouée dans des bars, relatant l’équipée meurtrière d’un trio de jeunes désabusés. Elle met en lumière les projets de la compagnie Art Me Up depuis Une Histoire d’E... (2019).